Ecologie

Le relief de Ngompém se caractérise par une colline « Ndongui » aux versants abrupts qui est un handicap pour rejoindre les deux bouts de Ngompém.

A Nkanla, vers la source de « Man Nkanla » ou « Nkanla Ntigi », on observe un rocher qui se prolonge vers la colline Ngodi.

Par ailleurs, on relève un site spéléologique vers Ngompém Centre – Song Piim ou se trouve des grottes et cavernes qui abritent les chauves-souris (picathartes).

La forêt primaire de Ngompém située dans sa partie septentrionale est quasi vierge et constitue un patrimoine écologique inestimable au regard des essences qui s’y trouvent encore.

Dans la forêt secondaire de Ngompém on retrouve des essences dites de lumière parmi lesquelles, des pentandes (fromager), des picnanthus angolensus (eteng), le recinodedrom africacum (muanga) ainsi que des arbres fruitiers tels que les manguiers sauvages (« ndoga »), les « komol » (noisettes) et autres produits / fruitiers forestiers non ligneux.

L’écosystème de Ngompém est riche de différentes espèces animales terrestres qu’il conviendrait de protéger dans le but de constituer une réserve faunique.

Dans sa diversité, notre faune animale compte également de nombreuses espèces d’oiseaux.

On trouve également dans les différents cours d’eau qui parcourent Ngompém, de nombreuses espèces aquatiques tels que les poissons, les caïmans, les crocodiles, les tortues marines et grenouilles ‘goliaths’.

Le sable de la Sanaga, le sable fin des rivières, le quartzite de la colline Ndongui, la pierre (moellon) disponible à Mbane et Ngompém Nord.